Press enter to see results or esc to cancel.

Quelle est l’entreprise profitable que personne ne crée ?

Je termine la lecture de 0 to 1 de Blake Masters et Peter Thiel, un livre qui parle de l’entreprenariat au sens noble du terme. Le livre s’ouvre par cette question : “quelle est l’entreprise profitable que personne ne crée” ? Et répondre à cette question, c’est mettre un pas vers l’avenir…

La concurrence, cette ennemie

Le livre de Masters et Thiel mentionne que la concurrence, d’un point de vue entrepreneurial, n’est pas une bonne chose. Parce que dans un environnement fortement concurrentiel, la situation de profitabilité s’estompe et les marges sont rognées progressivement par la pression des nouveaux entrants.

D’autre part, il y a un mensonge constant des start-ups sur leur concurrence. Les unes prétendent être en situation de concurrence mais sont en fait des monopoles (Google). Les autres prétendent être seules sur leur marché mais sont en fait concurrencées de toutes part — il en faut pas négliger la concurrence indirecte. Exemple avec les Greentechs, disons le photovoltaïque, qui prétendent réinventer la poudre mais le font sur un secteur où aucune innovation ne s’est produite depuis les années 50…

Non, l’innovation technologique se présente souvent sous la forme d’une offre de service simplissime mais à laquelle personne n’avait pensé.

Les secrets les mieux gardés

Alors, découvrir une innovation technologique consiste à percer un secret. Il y a deux types de secrets : les secrets de la Nature (souvent débusqués par les sciences) et les secrets humains. Ces derniers finissent par tomber un jour ou l’autre. Certains appartiennent un peu aux deux catégories, comme la démonstration du théorème de Fermat 🙂

L’Homme a tendance à penser qu’il n’y a plus de secrets à percer. En effet, la majorité de la Connaissance nous est désormais accessible, et les buts (entendre “découvertes”) humains se répartissent en 3 catégories :

  • les buts qui sont tellement évidents que leur découverte est spontanée pour quiconque se penche dessus
  • les buts qui demandent un effort considérable pour être accomplis
  • les buts qui sont ne sont pas atteignables quel que soit l’effort que l’on pourrait leur consacrer

Bizarrement, les humains se concentrent beaucoup sur la 1ère et la 3ème catégorie, beaucoup moins sur la 2ème. C’est pourtant là que l’innovation se situe…

7 questions à se poser avant de se lancer

En guise de pré-conclusion, Masters et Thiel posent sept questions dont il faut connaitre les réponses avant de se lancer dans une aventure.

  1. Innovation : Pouvez-vous créer une innovation technologie de rupture plutôt qu’une “simple” innovation incrémentale ?
  2. Timing : Est-ce le bon moment pour lancer votre entreprise ?
  3. Monopole : Démarrez-vous votre entreprise avec une part de marché majoritaire sur un marché petit en volume ? (en gros, si on n’arrive pas à devenir le leader d’un petit marché, on n’arrivera pas à le devenir sur un gros marché…)
  4. Équipe : Avez-vous la bonne équipe ?
  5. Distribution : Avez-vous les moyens non-seulement de créer votre produit, mais aussi de le distribuer ?
  6. Pérennité : Est-ce que votre position sur le marché sera toujours dominante dans 10 ou 20 ans ?
  7. Secret :Avez-vous identifié une opportunité unique que les autres ne voient pas ?

Voilà, d’après eux, les conditions pour réussir un projet innovant majeur. Et vous ? Qu’en pensez-vous ?