En quoi la vision par ordinateur peut-elle aider aux diagnostics médicaux?

Tout d'abord, rappelons que l'Intelligence Artificielle englobe la vision par ordinateur ou computer vision. La vision par ordinateur a pour but de permettre à une machine d'analyser, de traiter et de comprendre une ou plusieurs images.

Vous pouvez tester ici un exemple de vision par ordinateur.

Aujourd'hui, l'imagerie médicale prend de plus en plus de place dans les diagnostics médicaux, elle est même devenue indispensable dans de nombreux cas.

Radiograhie

L'imagerie médicale comprend notamment : 

  • Les IRM
  • Les radiographies
  • La reconstruction tridimensionnelle d'un tissu
  • Les films / animations qui montrent le mouvement d'un organe au cours du temps.

L'imagerie médicale permet de détecter la taille, le volume, la localisation et la forme des organes, mais le diagnostic se fait par l'oeil humain, à qui un éventuel problème peut échapper.

La vision par ordinateur empêche les erreurs humaines et rend beaucoup plus précis les diagnostics.

Dessin humain

Par exemple, pour le cancer de la peau 95% des interventions sur les mélanomes sont inutiles car ces derniers sont en réalité bénins. Une analyse par computer vision peut éviter les opérations superflues.

Autre exemple, grâce à une application nommée SkinApp, à destination des professionnels, développée par Anapix Medical et utilisant la vision par ordinateur, il est possible d'échelonner la dangerosité d'une tâche sur la peau ou d'un grain de beauté. De plus, les photos sont enregistrées et peuvent être comparées lors des prochains rendez-vous médicaux afin d'en connaître l'évolution. SKinShot, une autre application à destination des particuliers est à venir.

Grain de beauté

En radiologie, la vision par ordinateur peut identifier les anomalies des images à un niveau similaire voire supérieur à ceux des médecins et ainsi diminuer les erreurs humaines.

Examen d'une radio

Lors d'une endoscopie, le champ de vision est limité, la vision par ordinateur permet donc de créer des panoramas à partir des images prises au moment de l'examen.

La téléchirurgie n'est plus un mythe depuis le 7 septembre 2001, lorsqu'une patiente a été opérée à Strasbourg, tandis que l'équipe chirurgicale se trouvait à New York. C'est un robot manipulé à distance par l'équipe qui a réalisé l'intervention avec succès. Cumulée à la vision par ordinateur, la téléchirurgie peut être utilisée sur des zones peu accessibles ou ayant des conditions sanitaires insuffisantes.

Tous les domaines médicaux peuvent avoir besoin de la vision par ordinateur : 

  • La psychiatrie, pour analyser les visages afin de déterminer les émotions présentes ou non, ce qui aide au diagnostic de maladies mentales.
  • L'ophtalmologie, pour détecter au plus tôt des anomalies se trouvant dans l'oeil, comme la cataracte ou le décollement de la rétine.
  • La cardiologie, pour détecter des anomalies cardiaques prématurément et donc favoriser un diagnostic précoce.

C'est le nouvel oeil des humains, un oeil plus perfectionné qui peut détecter des anomalies sans erreur. Mais le diagnostic doit toujours être fait par un médecin. Savoir déceler une anomalie ne signifie pas être capable de déterminer quel traitement administrer, spécialement quand ce traitement change en fonction de la personne et des antécédent médicaux.

Dans le futur il sera possible de prédire les maladies sur l'ensemble de la population grâce à la computer vision. En effet, combinée au big Data, la vision par ordinateur pourra enregistrer et analyser les dossiers médicaux des patients du monde entier puis déterminer quelles personnes seront susceptibles de contracter une maladie.

Analyse de codes

La compter vision a d'autres avantages : 

  • Cette solution fonctionne de façon constante puisqu'elle n'est pas soumise à la fatigue.
  • Il n'y a pas de variabilité inter-opérateurs, c'est à dire qu'il n'y a pas besoin de former un nouvel opérateur à chaque installation.
  • La vision par ordinateur est simple à mettre à l'échelle, elle se multiplie sans augmenter proportionnellement les coûts.